Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


Un aller retour par le Centri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un aller retour par le Centri

Message par Jaghatai Dotharl le Sam 4 Juin - 23:21

L'odeur nauséabonde montait aux narines du groupe qui progressait en écartant les lianes de la mangrove, en lisière de cet amalgame puant qu'était l'enchevêtrement. Comme son nom l'indiquait, il offrait une couverture aisée des yeux du Castrum Centri. Niché comme un furoncle végétal odorant, humide et grouillant de vie, il bordait les murs de la forteresse impériale qui se dressait la comme un morceau d'obsidienne.

Les bottes du Chevalier s'enfonçaient profondément dans la vase, et pourtant ce dernier n'y prêtait aucune attention. Derrière lui les pas tantôt légers, tantôt aussi lourds que les siens, du groupuscule venu à ses côtés mener à bien ce pan de la mission. Une mission lourde d'objectifs, mais pourtant qui pour eux ne se résumait qu'à un massacre organisé.

Il ne vérifia de l'état de ses compagnons qu'une fois l'épais mur de lianes passé, débouchant dans une avancée humide sous le mur est du Castrum, une saillie de pierre grise leur offrant un couvert idéal pour progresser.

Il y avait Khorijin, aussi piquante de sa lance que de caractère. Tsubaki, la domienne rivalisant presque avec sa propre placidité. Deimos, le raen du clan Malaguld, exilé de sa patrie par deux fois. Chisame Yuhi, l'érudite de doma, consciencieuse et charitable envers ses compagnons. Amélia Dracaena, placée en franc-tireur avec la porte du Castrum en ligne de mire. Mais aussi Cyrcée, la maîtresse du Dojo Arachne.


Et il y avait lui. Il baissa son regard sur ses gantelets, observant un instant les plaques dissimulant les mains de son corps. Qui qu'il soit, ce n'était plus par un simple nom qu'il s'identifiait, mais par une cause et par un combat. Par l'épée et par le sang, le sien ou celui d'autres.

D'un regard circulaire, il contemplait l'éveil parmi les membres de son équipe, les yeux alertes, le corps échauffé, les muscles tendus. Chacun d'eux se préparait à un affrontement brutal dont ils pouvaient ne pas revenir. Chacun d'eux était mû par un désir d'infliger douleur et mort à l'ennemi. Chacun d'eux était en quelque-sorte, un reflet de sa propre conscience, de leurs consciences.

Les bottes dans l'eau, le visage agressé par les moustiques infestant le marécage, l'attente insoutenable usait les nerfs de l'escadron. Trois équipes, trois risques d'échec et ainsi d'entraver la progression des autres. Les uns saboteraient les installations, les autres infiltreraient le fort par les airs, et eux...

Eux étaient là pour tuer, massacrer, et attirer l'attention. Ils ne seraient pas en reste.

Deimos le Malaguld s'était placé en avant, tapi contre la roche, il observait les mouvements ennemis. L'avancée menant aux portes était calme, la lunette d'Amélia scrutait la plaine, tapie elle aussi à plusieurs centaines de yalms d'eux.


Ils attendaient l'appât, un stratagème de reddition feinte, qui signerait pour eux le début des hostilités. Ils attendaient, un temps qui semblait infiniment long et alors que certains tentaient de sociabiliser entre eux, Jaghatai attendait comme un vigile silencieux.
Suspendu dans son dos, plusieurs paquets, reliés entre eux par des câbles. Ils devraient se replier tôt ou tard et être prévoyant faisait partie de leurs prérogatives.

"L'appât se dirige vers le castrum" leur signala la franc-tireuse par linkperle.

Quelques minutes plus tard, le Malaguld placé en avant confirmait l'information, jusqu'au moment ou il disparut derrière la lourde porte du Castrum. A cet instant là, le chevalier se saisit de son arme, des volutes écarlates gravitant autour de son corps armuré.

"Il est temps de livrer bataille." Furent ses mots avant de s'élancer dans une lente accélération.

Comme toujours, il ouvrait les assauts, sa masse armurée offrant couverture à ses alliés. Tsubaki le suivait de près, galopant sa hache bleutée à la main, dénotant d'une armure ishgardaise portée pour l'occasion. Khorijin et Cyrcée suivaient, légèrement en retrait, les yeux en quête d'opportunités offertes par les deux combattants lourds. En arrière, Chisame préparait ses sortilèges, aux cotés de l'archer raen dont l'arc bandé était prêt à faire feu.


Plus en hauteur, les lumières du Castrum s'éteignirent, en proie à un sabotage organisé.

Le groupe déboucha en ligne de vue à la surprise des premières lignes impériales disparates. Bondissant sans finesse, le chevalier fondait sur le premier adversaire pour ouvrir la danse, et ils commencèrent à donner la mort de concert.
Sous la surprise la première phalange se présentant à eux, des soldats inexpérimentés, termina anéantie en l'espace de quelques passes d'arme en tentant vainement de se défendre. Une seconde phalange occupant le reste du terrain menant au Castrum se ruant sur eux, le chevalier lâcha au sol un des paquets suspendus dans son dos tout en menant le combat.


Alors que le fer et l'éther se croisaient à peine, la porte principale du Castrum s'ouvrit de la largeur de quelques hommes, mais aucun renfort n'en déboucha pas plus qu'aucun alarum ne retentit.

Plus tenaces et surtout, alertes de l'attaque sur leurs positions, la seconde phalange offrit une résistance plus soutenue, deux lanciers prenant en tenaille le Septième Maître, plantant cruellement leurs lances dans les failles de l'armure sans lui arracher la moindre gêne. Et pourtant, après plusieurs minutes de combat, les soldats finirent au sol baignant dans leur propre sang tandis que l'escadron fondait vers la porte ouverte, menés par le sombre chevalier dont dépassait du dos une lance fichée là. L'érudite pût placer ses protections sur ses alliés, tandis qu'ils s'engouffraient dans la cour du Castrum. Le chevalier laissa un paquet désolidarisé des autres dans le trajet de la porte coulissante, avant se prendre position face à un nouveau groupe de soldats impériaux, dirigés par un Hopplomaque portant un équipement Magitek.


Le chaos déferla sur le Castrum lorsqu'une série de tirs d'artillerie criblait sur les défenses de ce dernier,

Fondant comme un seul homme sur le groupe, les combattants profitèrent des forces et faiblesses de chacun, les combattants lourds enfonçant la ligne ennemie et attirant l'attention pendant que les plus légers semaient la mort sous couvert des deux obstacles vivants. L'archer Malaguld tirait flèche après flèche, d'une précision mortelle, tandis que Chisame alternait entre magie neutre et traités de réconfort, revitalisant ses équipiers et cicatrisant leurs blessures.


Sous les explosions, les cris de soldats apeurés, les ordres beuglés de l'autre coté des portes menant au reste du complexe désespérément fermées, n'en déplaise aux renforts impériaux trépignant de pouvoir repousser l'escadron décimant leurs camarades. Epée, lance, lames jumelles, hache, flèches et magie fusaient sur les soldats impériaux, n'épargnant personne dans le processus, jusqu'à ce que les soldats de l'empire gisent tous au sol.


D'un tour d'horizon, chacun s'assurait qu'aucune autre troupe n'était prête à fondre sur eux, la porte close menant à la cour intérieure était marquée par la trace d'une torche magitek, une équipe d'ingénieur ouvrant un passage pour permettre aux renforts d'outrepasser le sabotage. Les tirs d'artillerie avaient terminé leur oeuvre, le bâtiment aérien s'étant retiré sous le feu ennemi.


Blessés, couverts de leur propre sang ou de celui des autres, l'escadron se préparait à l'arrivée de nouveaux renforts. L'archer suivait les hauteurs en quête d'une stratégie à employer, lorsqu'il vit un réservoir de combustible, engageant une flèche enflammée sur ce dernier.

Tandis qu'une escouade de trois soldats magitek flanqués de deux unités ordinaires déboulait du passage dessoudé, le réservoir explosa en détonnant, prenant de court les soldats impériaux alors que l'escadron fondait sur eux pour en découdre. Faisant preuve de plus d'entraînement et d'équipement que leurs confrères, l'affrontement s'étendit pendant de longues minutes durant lesquelles le camp reprenait petit-à- petit ses fonctions automatisées. Lumières et Alarums, les portes ne tarderaient pas à se rouvrir en laissant passer plus de renforts qu'ils ne pourraient en éliminer. Il était temps de prévoir leur repli, il le savait. Alors que le dernier soldat rendait son dernier souffle, le front enfoncé d'un coup de casque aussi brutal qu'indélicat, le chevalier lâchait les derniers paquets qu'il portait.


De sa voix grave, il intima au repli alors que la porte près d'eux commençait à s'ouvrir sur un flot de soldats et que celle par laquelle ils avaient fait leur entrée se refermait avec lenteur.

"Faites sauter la charge isolée, Dracaena." Dit-il d'une voix froide.

Le paquet placé sur le trajet de la porte d'entrée détonna alors qu'elle s'était pratiquement fermée, tordant le fondement même du lourd battant coulissant, leur assurant une porte de sortie par laquelle ils s'engouffrèrent sans hésitation.

Dehors, personne ne les attendait sinon les corps mutilés qu'ils avaient laissés en arrivant, les alarums du Castrum hurlant l'information dont tous avaient déjà conscience.

"Courrez sans vous retourner le long des explosifs." Leur intima le chevalier, se lançant lui même dans une course des plus fracassantes.

Autour d'eux, sifflaient les balles autant de l'empire, que celles de la tireuse placée en position avantageuse et couvrant leur retraite.


Alors qu'ils s'étaient éloignés du Castrum de deux ou trois dizaines de yalms, Amélia déclencha les explosifs, entraînant une série d'explosions successives, chaque paquet lâché par Jaghatai produisant une détonation qui fit cas bref des soldats lancés à leur poursuite.

Ils ne s'autorisèrent un regard en arrière qu'a mi-chemin des portes du Glas, l'entrée du Castrum était en feu et les dégâts qu'ils avaient causés seraient autant un affront qu'un prix lourd à payer pour leur ennemi. Il était satisfait, ils avaient profité allègrement de cette attaque et le bénéfice était probablement mutuel.

Le pas lent et fourbu des combattants s'éloigna de la route vers le Castrum Centri, laissant derrière eux le chaos qu'ils avaient semé.

avatar
Jaghatai Dotharl
Admin

Messages : 636
Date d'inscription : 20/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum