Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


Une menace qui venait de l'Est

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une menace qui venait de l'Est

Message par Deimos Malaguld le Jeu 23 Juin - 9:56

Castrum Justitiae, le 25ième Soleil de la Première Lune Astrale.

Le Barde prit la plume, alors que l'heure était déjà avancée, pour compiler au plus tôt les renseignements tirés de sa mémoire, au vu de la situation. Certes, il n'avait aucune idée si l'attaque sur Khorijin était lié à cette récente rumeur de la ré-apparition d'une ancienne connaissance. Mais il savait que l'homme en question utilisait son propre réseau de Shinobis, il y a longtemps, à Doma.



Cette histoire remonte à ma jeunesse Domienne, il y a plus de quatorze ans de cela. C'est celle de Nushiya No Tomiko, ma mère, et celle d'un de ses prétendants, un Samouraï du nom de Yatsurugi No Murasaki.

Tomiko était une peintre spécialisée dans le laquage des meubles royaux, et les enluminures sur bois. Elle jouissait d'une bonne réputation, et, à l'époque, nous vivions confortablement, grâce aux commandes de la famille royale. La venue de l'Empire dans la province Domienne, commença à rendre notre vie plus difficile, plus stressante. Mon père, qui travaillait au palais, tomba progressivement malade, puis mourra, laissant ma mère seule pour m'élever.

C'est à partir de ce moment que Murasaki s'intéressa à ma mère. C'était un intendant influent du palais, qui avait eu l'occasion de la voir travailler souvent sur les meubles et les décorations royales. Il lui avait fait des avances, mais je crois que ce Raen lui inspirait surtout du dégoût. C'était un homme calculateur, reconnu pour ses talents au sabre, mais certaines voies murmuraient qu'il avait des penchants cruels envers ses serviteurs. D'autres lui prêtaient des discussions avec des Kansens, sorte d'esprits maléfiques, des ancêtres pervertis ou corrompus. Mais ce n'était que des discussions de villageois, et personne ne pût en apporter une quelconque preuve.

Quoi qu'il en soit, ma mère lui fit comprendre un jour qu'elle ne répondrait jamais à ces avances. Elle lui envoya un symbole suggéré, deux pièces de bois sculpté, d'essence différente, qui n'allaient pas ensemble. A partir de là, notre vie devint plus difficile. Ma mère se mit à perdre la plupart de ses commandes pour la famille royale, et nous fumes obligés de déménager, pour aller vivre en bordure de la perle d'Othard.

Elle décida de me former avec l'aide d'un Senseï, ami de mon père, dans l'espoir que je rejoigne un jour la résistance Domienne contre l'occupation Impériale.

Je ne sais pas comment Murasaki l'apprit exactement, quelques années plus tard. Les gens disent qu'il avait fini par avoir son propre réseau de Shinobis, qui répondait en priorité à ses ordres, plutôt qu'à ceux de la famille royale. Toujours est-il qu'en rentrant du Dojo, une petite troupe d'Impériaux était présente, et fouillait notre domicile. Au cours de cette fouille, ma mère fut tuée, et je retrouvais deux petites sculptures de bois, dans chacune de ses mains, après leur départ.

Bien entendu, elles ne constituaient pas de preuve valable contre l'intendant. Je tentais alors de l'assassiner en préparant un plan visant à l'isoler, mais j'étais trop jeune, et manquant d'expérience, il déjoua facilement mon embuscade. Je fus capturé, puis jugé en sa présence.

Trop jeune pour être exécuté, je fus condamné à l'Exil, au delà de la barrière rocheuse, dans les steppes d'Othard. Autant dire que pour un Raen de seize ans habitué à la vie Domienne, cela valait quasiment une condamnation à mort.

Je pensais jusqu'à récemment que l'homme avait périt, au cours de la destruction de Doma. Mais j'ai entendu un groupe d'Immortel, discuter à Ul'dah, récemment. Ces gardes parlaient d'un grand Raen, portant une lame courbe -un Katana-, et un masque rouge caractéristique de nos contrées, qui serait venu remplacer un officier de Castrum Meridianum, il y a peu.

Cela pourrait correspondre à la description de Murasaki. J'ignore si l'attaque sur Khorijin est liée, mais je ne serais pas surpris qu'il ait fait intégré son réseau de Shinobis, au sein de l'Empire, d'une quelconque manière. Ce qui voudrait dire qu'il est au courant de ma survie, ou de notre existence en tant que force d'opposition à l'Empire.

Quoi qu'il en soit, c'est un adversaire redoutable, à ne pas sous-estimer. Il a défié plusieurs de ses opposants en duel, à la cour de Doma, les dominant assez nettement. De plus, si les rumeurs sur ces liens avec des Kansens sont avérés, il doit être en mesure d'invoquer des pouvoirs anciens, dont je n'ai aucune idée.


*** fin du rapport ***


Deimos Malaguld.


Dernière édition par Deimos Malaguld le Mar 2 Aoû - 10:58, édité 3 fois
avatar
Deimos Malaguld

Messages : 719
Date d'inscription : 25/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une menace qui venait de l'Est

Message par Deimos Malaguld le Jeu 23 Juin - 10:06


Castrum Justitiae, le 4ième Soleil de la Première Lune Ombrale.

L'aube venait à peine de poindre sur les vitraux émaillés de Castrum Justitiae. Le Barde Raen, levé inhabituellement tôt, s'était installé sur les bancs de l'arène, à l'extérieur, pour écrire le rapport de leur nuit sanglante.

Il repensait à l’enchaînement des derniers événements. A la détermination du groupe que la Compagnie Fantôme avait affronté la veille. Certes, ils avaient fini par triompher des deux Shinobis, et de la Kunoichi aux chaines de métal. Mais l'étrange sorcier qui les accompagnait avait réussi à s'enfuir, malgré tout, emportant ses secrets avec lui.

Le dernier combat semblait avoir laissé des blessures physiques, mais aussi morales, sur les compagnons. Quelle étrange sorcellerie ce 'Shugenja' avait-il utilisé sur la Compagnie ?  Même dans ses souvenirs de jeunesse, à Doma, le Raen n'avait jamais vu de telles pratiques. Deimos songea un instant que, sans la présence de Chisame, les conséquences auraient pu être bien plus graves.

De plus, les shinobis avaient improvisés leur attaque, au moment de leur venue sur le camp des réfugiés. De quoi étaient-ils capables, dans le cadre d'un assaut encore mieux préparé ? Que ce serait-il passé, si Murasaki avait présent ce soir là ?

Prenant de quoi écrire, il commença à consigner les faits, d'un style lapidaire mais efficace, afin de partager au plus tôt le déroulé de leur dernière expédition.




Le cinquième Soleil de la première Lune Ombrale, nous sommes parti dans le Thanalan Central, suivant la piste du lieu dénommé 'Le Coffre et le Cercueil'.

Etaient présents : Jaghatai Dotharl, Khorijin Dotharl, Chisame Yuhi, Amélia Dracaena, Deimos Malaguld.

Arrivés sur place, après quelques minutes, nous avons repéré une serveuse, désignée comme 'Asako' par le propriétaire des lieux. Elle a rapidement manifesté des signes de nervosité, laissant à penser qu'elle n'était pas rompu aux techniques de dissimulation.

Pendant ce temps, Chisame et Amelia ont recueillis des informations sur des incidents dans la région, je crois. Elles compléteront si besoin ce rapport.

Après avoir servi quelques boissons, la serveuse s'est éclipsée en cuisine.

Khorijin et moi même sommes alors sorti de la taverne, pour voir si on ne pouvait pas trouver un point de vue sur cette pièce. Là, on l'a aperçu qui tentait de s'enfuir par une des fenêtres de l'établissement. Khorijin l'a intercepté, mais le videur des lieux a commencé à s'en mêler, en voulant récupérer la fille. Jaghatai l'a alors assommé, et nous l'avons extraite du lieu, partant rapidement.

Elle nous a par la suite avoué qu'elle craignait les représailles de certains individus, qui selon elle aurait tué son frère, ainsi que le messager, parvenu au porte du Castrum en début de semaine.

Elle a expliqué qu'elle provenait d'un petit camp de réfugiés domiens, situé dans le Thanalan Oriental.

Nous nous sommes mis en route, et après un certain temps de voyage, on s'est arrêté à bonne distance du camp désigné par la jeune Asako. Elle a expliqué que les membres du camp avait été approchés, il y a environ un mois,
par un groupe de domiens, qui ne ressemblaient pas vraiment à des réfugiés.

Ils avaient proposé leur aide, et de la nourriture, au camp. Mais après quelques jours, certains des réfugiés ont commencés à avoir un comportement étrange. Des incidents les ont opposés aux Lames de Cuivre, et certains ont crées des problèmes, dans la région.

Elle n'a pas eu le temps de continuer, car on a repéré un petit groupe d'assaillant, qui se préparaient à nous tomber dessus, depuis un promontoire surplombant la zone. Nous nous sommes protégé à flanc de falaise, avant de charger en contournant pour accéder au promontoire, afin de prendre l'initiative.

Le combat fut assez âpre, les adversaires semblant coordonnés et bien entraînés. Ils étaient quatre : Un Raen assez large, armé d'un Naginata, une Hyur disposant de deux chaines de métal équipés de boules pointées, un Hyur armés de Shuriken, et d'une sorte de sorcier, qui m'a rappelé les Shugenjas traditionnels domiens. Mais celui-ci invoqua quelque-chose qui m'est inconnu, qui a affaiblit la plupart d'entre nous.

Au final, nous avons fini par les surclasser, mais le sorcier, brisant un objet, a crée un nuage de fumée, et il a réussi à s'enfuir. Nous avons fouillé ensuite le campement en contrebas du promontoire, et, malgré l'hostilité apparente des réfugiés, qui semblaient pour certains avoir perdu la raison, nous avons pu repartir, après avoir trouvé des traces de poudre légèrement miroitante, sur certains de leurs aliments, ainsi que dans leur bouteille d'eau ou d'alcool.

La jeune Asako a été ramenée ensuite au Castrum, elle est actuellement enchaînée dans la réserve au sous-sol, par mesure de sécurité.

*** fin du rapport ***


Deimos Malaguld



Dernière édition par Deimos Malaguld le Jeu 23 Juin - 10:22, édité 1 fois
avatar
Deimos Malaguld

Messages : 719
Date d'inscription : 25/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une menace qui venait de l'Est

Message par Deimos Malaguld le Jeu 23 Juin - 10:21


Castrum Justitiae, le 1er Soleil de la Seconde Lune Astrale.

Suite à l'interrogatoire d'un des survivants de l'embuscade, Deimos et Khorijin partirent dans le Thanalan, afin d'observer un lieu de rendez-vous supposé entre le Samourai et ses hommes de mains. Au retour, la Xaela rédigea un rapport, tard dans la nuit avec l'aide de Jaghatai.


Objectifs : Observation d'un point de rendez vous présumé suite aux informations obtenues au près du Shinobi.
Étaient présents : Khorijin Dotharl, Deimos Malaguld.
Auxiliaire extérieur : Néant.

Nous avons rapidement trouvé le point de rendez vous donné par le Shinobi suite à l'interrogatoire. Il sera facile de réutiliser le lieux d'observation et les bonnes horaires si nécessaire.
Après une longue attente nous avons pu observer des ombres se faufiler prêt de l'autel et le dénommé Murazaki apparaitre peut après à bord d'une machine volante de l'Empire.

Voici les informations dont je me souviens et qui me semble importante. Je compte sur Deimos pour compléter par sa propre observation.

- Le premièr homme à prendre la parole se nome Daigo.
Il semblerait qu'il soit tenu de s'occuper des réfugiés Domiens et que depuis notre premier passage les choses se soient compliqué pour lui. Néanmoins la mise en place d'un second camp avant la prochaine lune semble être son objectif à présent.

- Le second à prendre la parole fut appelé Gaku.
L'homme à évoqué la naissance de rumeur comme l'exigeait son Maitre. Également qu'au moins un Capitaine exigeait une investigation sur notre Compagnie à présent. Si l'homme à affirmé terminer cela dans la semaine, Murasaki à exigé que cela soit fait sous quatre jours.

- La troisième, une femme du nom de Kora.
Elle a parlé d'un dispositif, fonctionnel et en place dans d'anciennes ruines. Toujours d'après elle, la femme se serait assurée que personne ne s'approche de ce cite en effrayant les curieux.
Le dénommé Mursaki semble très satisfait de cette femme et je penses personnellement qu'il lui porte une affection particulière. Un point qui pourra être utilisé contre lui.

- Le quatrième homme, Ryochi.
Un homme qui semble nous avoir épié pendant un certain temps. Il a développé nos techniques de combats, nos forces et nos faiblesses à son Maitre dans les moindres détails. Même si toutes leurs informations ne sont pas justes, elles doivent être prise en compte pour organiser notre attaque.

Amélia, Chisame d'abord, puis Deimos et moi même pourrions être ciblé rapidement et brutalement pour déstabiliser l'organisation du groupe et notre propre défense lié à notre syle de combat.

D'autres informations plus personnelles liée à Deimos on été citée.

L'homme à ensuite parlé d'un piège tendu prochainement à la Compagnie.

- Les dernières paroles du dénommé Murasaki sous entendaient ensuite que tout les plans évoqués devraient être réalisé dans quatre jours.
Il a également dit ceci mot pour mot :  " Nous devons frapper une fois, une seule."



Khorijin Dotharl, Le Spectre d'Othard.
avatar
Deimos Malaguld

Messages : 719
Date d'inscription : 25/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une menace qui venait de l'Est

Message par Deimos Malaguld le Jeu 23 Juin - 10:55


Castrum Justitiae, le 8ième Soleil de la Seconde Lune Astrale.

La menace avait fini par prendre forme : Des rumeurs de massacres, soi disant opérés par la Compagnie, sur des réfugiés Domiens. Rumeur d'autant plus crédible que la Compagnie avait été vu près d'un camp dans le Thanalan Oriental, avant que tous ses réfugiés soient froidement executés. Un capitaine des Lames de Cuivre, qui enquêtait sur l'affaire, avait mystérieusement disparu, augmentant les soupçons sur la troupe. Quelqu'un commençait à ternir sérieusement la réputation des combattants, et ils finirent par être convoqués par un Lieutenant des Immortels, au Quartier Général d'Ul'dah.

Et puis, quelques jours après, cet enregistrement, reçu au Castrum. Un dispositif Impérial, déposé devant la place forte, par une silhouette que les gardes ne purent intercepter. Une fois qu'Amélia eut analysé le dispositif et écarté l’éventualité d'un explosif, la Compagnie écouta le message pré-enregistré, dans la Salle de réunion du Castrum.

L'auteur du message, un certain Tetsuo, travaillait avec Murasaki. Il leur proposait une négociation, un arrangement afin de mettre fin à l'action de la Compagnie, et pour se faire, une rencontre dans un lieu neutre. La Cité Invisible, des ruines situées dans le Thanalan Oriental, mais évitées pour leur réputation sinistre. La Compagnie n'était pas dupe et savait pertinemment que les deux hommes leur tendraient un piège. Mais l'homme usa d'un chantage, arguant qu'il serait dommage de retrouver le capitaine des Lames de Cuivre mort, avec des preuves accusant une nouvelle fois la Compagnie, si ils ne daignaient pas répondre à leur invitation...

La Compagnie reçu un support inespéré par des informations envoyées d'Electrum et de l'Aigle, qui permit de mieux comprendre le plan de Murasaki à la Cité Invisible, et de préparer des contrefeux en conséquence. Une reconnaissance du site fut réalisée par certains des compagnons, qui leur permit d'anticiper certaines menaces mis en place par les Impériaux.


La bataille de la Cité Invisible fut âpre. Mais les compagnons, bien préparés au piège tendu par le Samourai, finirent par venir à bout des hommes de mains de Murasaki, et Callidia et Khorijin, menaçant directement la vie de Tetsuo et s'approchant dangereusement du Samourai, le forcèrent à fuir par la voie des airs, s'aggripant à une échelle métallique d'un aéronef Impérial.
avatar
Deimos Malaguld

Messages : 719
Date d'inscription : 25/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum